La berline compacte du constructeur américain est désormais commercialisée et livrable en Europe. Pour en profiter au mieux, découvrez avec Chargemap comment recharger les batteries d’une Tesla Model 3 selon les infrastructures à disposition.

 

La recharge chez soi

Comme avec la plupart des voitures électriques, il est possible de recharger les batteries d’une Tesla Model 3 sur une simple prise domestique. Mais une heure de connexion ne permettra de retrouver qu’environ 14 kilomètres d’autonomie à la puissance de 2,3 kW. Il faudrait ainsi plus d’une journée pour régénérer complètement le pack d’une version Long Range.

Avec un boîtier mural, il est possible de recharger la batterie jusqu’à une puissance de 11 kW, soit 6-8 heures pour faire le plein en énergie. De quoi retrouver 70 km d’autonomie en 1 heure.

 

Superchargeurs

En Europe, la Model 3 est équipée pour la recharge rapide au standard Combo CCS. Les superchargeurs Tesla dans leur configuration d’origine ne lui sont pas adaptés. En décembre 2018, le constructeur américain a commencé à ajouter sur ses chargeurs rapides existants en Europe le câble avec connecteur Combo qui permet de régénérer la plupart du temps en une heure environ le pack de la Model 3 Long Range. Une immobilisation qui peut friser les 2 heures avec une batterie totalement vidée afin de lui faire retrouver 100% de sa capacité.

Pour localiser les stations Tesla exploitables avec la berline compacte, utilisez Chargemap ou l’application disponible avec l’ordinateur de bord. À noter que la puissance maximale légèrement supérieure à 115 kW délivrée par les superchargeurs Tesla est observable dans une plage de 12 à un peu plus de 50% de la capacité de la batterie. Le débit est loin d’être linéaire : le flux démarre progressivement et décroît de la même façon au-delà de 50%. A 90%, il est déjà inférieur à 25 kW. D’où l’intérêt de ne pas attendre la fin complète de la recharge si l’on veut voyager loin sans allonger le temps total du trajet.

Un nouveau filtre dédié dans Chargemap

Un nouveau connecteur « Combo CCS Tesla » fait son apparition dans la liste des filtres, spécialement dédié aux Tesla Model 3. En activant celui-ci, vous filtrerez les seuls Superchargeurs Tesla équipées de prises Combo CCS.

 

Recharge à destination

En complément de son réseau de superchargeurs, Tesla encourage les dirigeants d’hôtels, de restaurants, de centres commerciaux, de casinos et autres établissements à s’équiper d’un système appelé « Recharge à destination ». Il s’agit ni plus ni moins que de boîtiers muraux comparables à ceux proposés par le constructeur pour une installation domestique. La recharge s’effectue jusqu’à une puissance de 11 kW via le chargeur embarqué dans la Model 3. À noter que les Destination Chargers sont généralement aussi référencés sur Chargemap. 📲

 

Bornes rapides

Si Tesla a décidé d’équiper ses Model 3 européennes pour la recharge rapide Combo CCS, c’est justement pour permettre à leurs propriétaires d’en régénérer les batteries sur les infrastructures des grands réseaux en cours de développement sur le territoire, comme Ionity ou Fastned.

En France, cette configuration ouvre également l’accès à la plupart des bornes rapides des maillages portés par les syndicats de l’énergie et à un grand nombre de celles installées sur les parkings de grandes surfaces ou de centres commerciaux. L’application Chargemap vous aide à retrouver les chargeurs rapides tiers qui disposent du bon connecteur. À noter que la plupart de ces infrastructures ont une puissance de recharge limitée aux alentours des 50 kW (contre près de 120 kW exploitables au maximum depuis un superchargeur Tesla sur un bon tiers du temps), ce qui multiplie par 1,5 environ le temps de connexion, et plus encore souvent quand plusieurs véhicules sont branchés au même moment. Sauf urgence et à condition de respecter les autres utilisateurs de véhicules électriques, il est déconseillé d’exploiter la prise T2 des bornes rapides, car le chargeur de la Model 3 va limiter la puissance de ravitaillement en énergie à 11 kW. L’électronique supportera très bien l’opération, mais elle serait contraire au principe de la rotation à la recharge rapide, dans l’espace public, qui appelle à la libération du matériel et de la place au plus vite pour permettre à d’autres électromobiliens de les utiliser à leur tour.

 

Bornes accélérées

La Tesla Model 3 peut aussi se recharger sur les bornes accélérées. Là encore la puissance de l’opération sera limitée à 11 kW, pour 6-8 heures de connexion si l’on veut retrouver le plein en énergie. À voir si le nombre de places et de points de charge  disponibles est compatible avec une telle utilisation en fonction de l’affluence aux stations. Petite astuce pour profiter au mieux de ces installations : en plus du câble avec connecteur Type 2 / Type 2 triphasé à avoir toujours avec soi, s’équiper de quoi exploiter les points de charge en Type 3 (câble avec connecteur Type 3 / Type 2 triphasé). Vous pourrez ainsi exploiter le réseau parisien de recharge Autolib’. Mais aussi vous servir des connecteurs Type 3 que les anciennes Renault Zoé utilisaient quasi exclusivement sur les bornes accélérées : ils sont de plus en plus délaissés !

 

Chargemap vous souhaite bonne route en Tesla Model 3

Quel que soit le modèle de véhicule électrique utilisé, il est important de bien connaître toutes les possibilités de recharge qu’il accepte, avec, en particulier, le temps d’immobilisation nécessaire. Toute l’équipe de Chargemap espère que le présent article permettra aux heureux possesseurs de Tesla Model 3 de les aider sur ces points.

 

Photo by Taun Stewart on Unsplash