Alterbase, l’un des premiers réseaux de recharge compatible avec le Chargemap Pass, a vu l’utilisation de son réseau de charge augmenter fortement en 2017. Mehdi Gheribi, Directeur Commercial de Séolis en charge du réseau Alterbase (79), nous livre un premier retour d’expérience sur la recharge en itinérance.

Chargemap – Pourriez-vous nous présenter votre réseau ? Comment avez-vous prévu de le déployer dans le futur ?

Mehdi Gheribi – Le réseau de bornes de recharge Alterbase Seolis (www.alterbase.fr) comprend une centaine de bornes présentes sur le département des Deux Sèvres. Il a été déployé par le biais du syndicat d’énergie du département et des collectivités. Nous proposons majoritairement des bornes de recharge accélérées (22 kW) et comptons déployer, dans le courant de l’année 2018, une dizaine de bornes de recharge rapide (50 kW).

CM – Quels sont les avantages au fait d’ouvrir le réseau à l’itinérance, et plus particulièrement à Chargemap ?

MG – Nous souhaitons favoriser tous types de déplacements issus de la mobilité électrique. L’ouverture à l’itinérance permet ainsi d’engendrer une mobilité propre et pourra également à terme favoriser le tourisme.

Depuis la mise en service du système de supervision gérant nos bornes de recharge, nous proposons un badge utilisable sur l’ensemble des bornes de recharge du département. En 2015, l’itinérance a été ouverte sur la plateforme Gireve et nous avons ouvert l’accès à plusieurs opérateurs de mobilité, dont Chargemap.

Interconnecté avec Chargemap depuis juillet 2017, nous avons pu noter une évolution significative du nombre de sessions de recharge. En effet, en 2017, plus de 700 charges ont été comptabilisées sur le réseau. Sur les 200 issues de l’itinérance, 136 provenaient de Chargemap (note : le service Chargemap Pass n’était lancé que depuis 6 mois).

CM – Pourriez-vous dresser un bilan de votre réseau aujourd’hui ? Quelles sont les évolutions que vous avez prévu de mettre en place ?

MG – Tout d’abord, nous sommes ravis de l’interconnexion avec la plateforme Gireve, cela fonctionne très bien !

Nous savons que certaines bornes ne sont pas forcément utilisées mais nous comptons sur la recharge rapide pour améliorer la visibilité de notre réseau Alterbase et le modèle économique. Nous étudions également la question de l’ultra rapide (150 kW). Nous réfléchissons actuellement à développer 2 bornes de ce type sur le département.

Concernant le réseau de manière générale, il faut savoir que le modèle économique d’un réseau de recharge n’est pas simple à trouver. Il ne faut pas oublier qu’un réseau de recharge doit trouver un équilibre au niveau de ses investissements et de ses coûts de fonctionnement. De plus, il existe une forte diversité en terme d’offres d’opérateurs de recharge et/ou d’opérateurs de mobilité (avec qui plus est quelques territoires ayant proposé au démarrage la gratuité). Les modèles sont donc en cours d’évolution et devraient se stabiliser avec le développement des infrastructures de recharge, de leur utilisation et surtout la progression de vente de véhicules électriques.

Nous sommes à l’heure actuelle satisfaits de constater que la bonne dynamique est toujours présente puisque un peu plus de 80 recharges ont déjà été effectuées avec le Chargemap Pass depuis le début de l’année sur notre réseau.